cardiff university dissertation guidance how to write research paper outline harvard law admission essay original essays written from scratch online apa annotated bibliography citation essay on mobile phone physical science homework help answers

Éthique

Conférence de Georges Chapouthier : Place de la recherche expérimentale dans les rapports de l’homme et de l’animal

Le

Le Dr. Georges Chapouthier (directeur de recherche émérite au CNRS) anime une conférence intitulée "Place de la recherche expérimentale dans les rapports de l’homme et de l’animal", vendredi 4 novembre 2016, à 18 h, au Palais universitaire.
Au cours de l’histoire, les rapports éthiques de l’homme et de l’animal ont été de trois types : animal humanisé, animal-objet et animal être sensible. Si la première conception a été la plus abondante durant l’histoire et la seconde la conception dominante de l’Occident contemporain, c’est la dernière conception, celle de l’animal être sensible, qui est la plus conforme à la science. Elle suggère que les animaux sont des proches parents des êtres humains sans être exactement leurs identiques. De fait, sur le plan de sa nature, l’homme est un animal et on retrouve, dans l’animalité, les racines de sa culture. Comment faut-il alors traiter les (autres) animaux ? Une idée moderne est de leur attribuer des droits, mais qu’en est-il alors des rapports avec les droits de l’homme à la connaissance biologique et à la médecine, qui sont l’enjeu de l’expérimentation animale ? On discutera des conditions et des limites d’un primat des droits de l’homme sur les droits de l’animal.

Voir la conférence

Table-ronde - La vie en main, la vie demain. Les modifications des génomes

Le

ne table-ronde intitulée "La vie en main, la vie demain. Les modifications des génomes" réuniraJacky de Montigny (Génétique moléculaire, génomique, microbiologie - Faculté de sciences de la vie - UMR 7156), Stéphanie Dupouy (Philosophe et historienne des sciences - Université de Strasbourg-Crephac ; École normale supérieure-Centre Cavaillès) et Marie-Jo Thiel (Professeure d’éthique, Ceere) jeudi 26 mars 2015 à 18 heures au Nouveau Patio.

Cet événement se déroule dans le cadre du cycle de conférences "Le vivant a-t-il un sens ?" organisé par la Faculté de théologie protestante, la Faculté de philosophie et la Faculté des sciences de la vie.

Voir la conférence

Déshumaniser, «désanimaliser», de l’abattoir à la viande in vitro

Du au

Le colloque, organisé conjointement par l’Université de Strasbourg (EA 3071) et l’INRA (UMR
Innovation) traite du lien social que les éleveurs entretiennent avec leurs animaux, mais aussi
de l’attachement de l’homme à l’animal, de leur identifi cation réciproque et des souffrances partagées
lorsque l’animal est mis à mort. Cette rencontre interdisciplinaire vise à favoriser le débat
entre les plus grands spécialistes de la question animale. Ce sont pour la plupart des chercheurs
en sociologie, en psychologie, des philosophes ou des psychanalystes, mais aussi des écrivains,
des journalistes qui centrent leurs travaux sur les relations entre humains et animaux et la place
de la mort des animaux dans ces relations. Ces rencontres invitent également des professionnels,
femmes et hommes qui travaillent au quotidien avec les animaux et qui nous feront partager leur
expérience de la vie commune avec les bêtes. A partir d’un état des lieux des problèmes liés à
l’abattage industriel des animaux, nous réfl échirons aux alternatives possibles à l’abattoir industriel
et à la consommation carnée et nous analyserons les questions politiques posées par les rapports qu’entretiennent aujourd’hui les hommes et les animaux.

Voir la conférence

Les nouvelles vulnérabilités en santé

Du au

Peut-être la santé n’a t elle jamais été à ce point compromise
par les transformations de notre société, et
nombre d’individus en sont venus à se penser plus
vulnérables qu’auparavant.
S’agit-il là du choc brutal d’un changement d’époque
ou d’une amplification diffuse propagée par un environnement
dépressionnaire ? La vulnérabilité ne
serait-elle que matérielle ou se définirait-elle mieux
comme syndrome individuel et sociétal ? Qu’est-ce
qui la produit et la favorise et que produit-elle à son
tour ?
En partant de réalités et de réflexions pluri professionnels
et pluridisciplinaires, lors de la Rencontre Santé Société de Strasbourg sur « Les Nouvelles Vulnérabilités
en Santé », nous essaierons, de chercher
ensemble des alternatives au monde protecteur en train de disparaître, et de tirer bénéfice de cette rupture
pour construire des solidarités nouvelles.

Voir la conférence

Des Unités Mères-Bébés suffisamment bonnes ? Questions éthiques

Du au

Strasbourg et la Région Alsace se sont vus confier l’honneur d’organiser les prochaines
Journées Européennes des Unités Mère-Bébé (UMB) et c’est avec grand
plaisir que nous vous accueillons.
Le Comité scientifique qui associe les 3 UMB mixtes (temps plein et temps partiel)
de la Région (Strasbourg, Brumath et Mulhouse), auxquelles s’associe l’unité à
temps partiel d’Erstein, a choisi comme fil rouge de ces Journées la réflexion qui
nous oblige sans cesse à interroger nos pratiques en fonction des grands principes
qui régissent l’éthique clinique : en quoi sommes nous dans la bienfaisance quand
nous proposons une hospitalisation en psychiatrie pour une mère et son bébé ?
Que penser de la répartition territoriale des UMB parfaitement inéquitable pour les
patients relevant de ce type d’hospitalisation ? Y a t’il un impact sur les soins en
fonction de l’hétérogénéité des UMB relevant de services de psychiatrie générale
ou d’enfants ? Comment respecter l’autonomie des patientes dans les premiers
temps d’une hospitalisation pour des soins sans consentement ? Sur quels critères,
le bien de la mère, le bien de l’enfant, décidons-nous du mode de sortie, voir de leur
séparation ? Comment être en même temps dans le soin et dans l’évaluation des
compétences maternelles ? Comment prendre en compte, en même temps, le
bien de la mère et celui de l’enfant ? Quelle place pour la vulnérabilité de celui-ci,
etc. ?
Autant de questionnements éthiques, et d’autres encore, à partir des interventions en table ronde ou apportées par chacun d’entre nous, qui nous guideront tout au
long de ces Journées

Voir la conférence

4è journées internationales d'éthique : L'automne de la vie : les enjeux éthiques du vieillissement

Du au

La thématique de ce colloque sur les questions éthiques autour du vieillissement fait suite aux précédentes Journées internationales et constitue un des grands débats de notre société.

Aujourd'hui, en France, un homme vivant à 65 ans peut espérer vivre encore près de 18 ans et une femme 22 ans (sources INED). La vieillesse devient un véritable « âge de la vie ». Les familles à cinq générations ne sont plus exceptionnelles. On constate deux générations à la retraite : les jeunes retraités et certains de leurs parents. Les solidarités entre générations se reconfigurent.

Cette situation radicalement nouvelle impose des choix tout à la fois individuels et collectifs et appelle à être pensée dans ses signifiants, ses enjeux et ses conséquences. Nous nous proposons de faire converger nos regards de façon pleinement transdisciplinaire pour élaborer ensemble sur quelques unes des questions qui se posent à nous...

Voir la conférence

Symposium sur le processus décisionnel en matière de traitements médicaux dans les situations de fin de vie

Du au

En Europe la majorité des décès a lieu en établissement de soins.

Si les progrès de la médecine nous garantissent des thérapies plus efficaces et une meilleure espérance de vie, nous sommes désormais plus nombreux à mourir à l’hôpital au terme de traitements de plus en plus longs. Dans les situations de fin de vie, tenant compte des possibilités tant d’amélioration de l’état du malade que de sa qualité de vie, la question se pose de la limitation ou de l’arrêt d’un traitement. Il en est de même pour l’initiation d’un traitement qui aurait pour but notamment de lutter contre la douleur, mais qui pourrait avoir comme conséquence de raccourcir la durée de vie.

Quels critères doivent présider à la décision d’initier, de limiter ou d’arrêter un traitement médical dans les situations de fin de vie? Quels sont les acteurs de cette décision ? Médecins, équipe soignante, patient, proches, quelle est leur place respective dans ce processus ? Que faire lorsque le malade n’est plus apte à exprimer sa volonté ? Comment prendre en compte les souhaits précédemment exprimés par le malade ?

Professionnels de la santé, associations de malades, sociologues et juristes, tous ces secteurs seront représentés à l’occasion de ce symposium pour engager une réflexion européenne sur ces questions en privilégiant une approche concrète s’appuyant sur des exemples. Les objectifs de ce symposium seront de clarifier les concepts pour lever les éventuels malentendus, et d’identifier les points de convergence et, le cas échéant, les divergences. Les conclusions de ce symposium pourraient ensuite servir de base à l’élaboration de lignes directrices sur le processus décisionnel en matière de traitements médicaux dans les situations de fin de vie.

Voir la conférence

Symposium on decision making process regarding medical treatment in end of life situations

Du au

In Europe, most deaths occur in health care institutions.

While advances in medicine offer us more effective treatment and increased life expectancy, more of us die in hospital than anywhere else, following increasingly lengthy periods of treatment. In end-of-life situations, in view of the possibilities for improving the patient’s state of health and quality of life, an issue is whether treatment should be withheld or withdrawn. Another issue to be addressed is whether to start treatment whose main purpose is to alleviate pain but which may also have the effect of shortening the patient’s life.

What criteria should be applied when deciding to begin, limit or withdraw medical treatment in end-of-life situations? Who are the actors participating in such decision? Doctors, care teams, patients, relatives - what should be their respective role in the process? What should happen when patients are not able to express their will? And how can patient’s previously expressed wishes be taken into account?

Health professionals, patients’ associations, sociologists and lawyers – representatives of all these relevant sectors will be attend this symposium to launch a Europe-wide debate on these issues, favouring an approach based on practical examples. The aim of the symposium will be to clarify concepts in order to dispel potential misunderstandings, and to identify points of convergence and, where they exist, divergences. The conclusions of the symposium could then be used as a basis for the elaboration of guidelines on the decision-making process concerning medical treatment in end-of-life situations.

Voir la conférence

La Convention sur les Droits de l’Homme et la biomédecine : 10 ans après

Le

Conférence organisée par
le Comité Directeur pour la Bioéthique (CDBI) du Conseil de l’Europe,
en coopération avec les Autorités slovènes,
dans le cadre de la Présidence slovène du Comité des Ministres
du Conseil de l’Europe

Voir la conférence

The Convention on Human Rights and Biomedicine : ten years later

Le

Conference organised by
the Steering Committee on Bioethics (CDBI) of the Council of Europe,
in cooperation with the Slovenian authorities, within the framework of the Slovenian Chairmanship of the Committee of Ministers of the Council of Europe.

Voir la conférence

Journée d'études pour la rencontre des espaces éthique français sur le thème : L’homme et sa Nourriture. Symbolique et enjeux éthique.

Du au

L’homme entretient avec sa nourriture, une relation complexe, souvent ambiguë, où se mêlent de nombreux enjeux politiques, financiers, sociologiques, sanitaires, éthiques et existentiels. Dans un monde à même de nourrir aisément toute sa population, 800 millions de personnes restent dans l'insécurité alimentaire, exposés à une malnutrition souvent mortelle, alors que dans le même temps, l’obésité fréquemment mortifère se généralise, y compris dans les pays en développement ou en transition...

Voir la conférence

Les 3è Journées Internationales d'Ethique : Quand la vie naissante se termine

Du au

Cette thématique fait suite aux Premières Journées Internationales d’Ethique de Strasbourg sur les rites autour du mourir. Nous avions alors abordé la question de la mort à travers les rites médicaux, religieux, sociaux… Nous avions laissé de côté la mort en prénatal et en postnatal. Ce sont ces questions éthiques posées par la mort spontanée ou administrée avant ou après la naissance que nous voudrions aborder avec ces Troisièmes Journées Internationales d’Ethique en collaboration avec les Universités de Genève et de Lausanne.


Comment gérer la pathologie fœtale grave ? Peut-on remplacer l’avortement médical de fin de grossesse par une proposition d’infanticide (« arrêt de vie du nouveau-né ») ? Donner la mort ou laisser mourir, est-ce éthiquement semblable ? Des questions redoutables mais que nous nous saurions esquiver car il y a va de notre humanité.

Voir la conférence

États généraux de la bioéthique

Le

Débat citoyen sur les prélèvements et greffes d’organes, de tissus et de cellules et la médecine prédictive et examen des caractéristiques génétiques.

Cette manifestation a pour objectifs de sensibiliser le grand public aux questions de bioéthique et d'offrir aux citoyens la possibilité de rencontrer des professeurs et des scientifiques hors de leurs cadres habituels et de leur poser des questions et de proposer leurs remarques.
Inauguration de l’ Espace de Réflexion Ethique de la Région Alsace (ERERAL)
Cette manifestation sera suivie à 20h de la conférence du Pr. Jean-François Mattei, Généticien, ancien ministre de la santé et Président de la Croix Rouge Française inaugurant les 3 èmes Journées Internationales d’Ethique (JIE) de Strasbourg

Voir la conférence

2e forum d'Ethique du Groupe Hospitalier Saint Vincent : Le soin entre devoir sacré et technologie

Le

Le Groupe Hospitalier Saint Vincent organise son 2è forum d'éthique
le mardi 25 novembre 2008 de 14h à 18h à la Clinique sante Barbe Strasbourg.

Voir la conférence

Journées d’étude : Gamètes, projet parental et filiation

Du au

Ces journées d’étude sont organisées pour marquer le trentième anniversaire de la création du CECOS Alsace. Elles prolongent la réflexion commencée lors d’une précédente journée d’étude (octobre 2007) et qui avait porté sur « Gamètes et projet parental ».
Avec le développement de la médecine et la biologie, l’on peut « détacher » les gamètes du corps de la personne humaine pour les utiliser comme une entité à part, la technique a, par le fait même, donné la possibilité de procréer avec ou sans projet parental. Gamètes, projet parental et filiation pointe du doigt les conséquences de ce nouveau mode de procréation médicalement assistée.
Nous avons divisé ces journées d’étude en deux temps forts.
Dans l’après-midi du 8 octobre, nous traiterons de la question du prélèvement, conservation et utilisation du sperme et des problèmes éthiques et moraux qui se posent. On fait de la conservation du sperme quotidiennement. La technique est relativement simple mais par cette simplicité justement, la conservation du sperme pose des problèmes complexes.
Nos traditions théologiques nous offrent-elles certains points d’appui pour un discernement sur les enjeux et les options que la société est appelée à prendre vis-à-vis des progrès de la biotechnologie ? C’est à cette question que vont tenter de répondre les représentants des trois monothéismes : Judaïsme, Christianisme et Islam.
Par ailleurs, procréer grâce à un don, surtout un don anonyme de gamètes peut être source de difficulté et de souffrance. Mais ce peut être aussi source de bonheur et de famille réussie puisque la filiation ne se réduit pas obligatoirement à sa composante génétique. Les expériences des professionnels des CECOS et de l’Association « Enfant K DO » alimenteront nos débats du 9 octobre dont le thème est l’anonymat du donneur des gamètes.

Voir la conférence

L’éthique d’entreprise aujourd’hui : réalités régionales et contraintes internationales

Le

Acteurs économiques porteurs du développement et de l’emploi dans nos sociétés développées, les entreprises vivent à l’heure de la mondialisation des échanges et des exigences montantes des parties prenantes. Qu’elles soient PME bien ancrées dans une région, filiales françaises de majors internationales ou grands groupes au centre de décision français, toutes ont à faire face à une dure compétition économique et financière ; elles cherchent pourtant de plus en plus à obéir à d’autres règles que celles de la seule compétitivité et se veulent des partenaires responsables dans leurs relations avec clients, fournisseurs, actionnaires, et représentants de la société. Elles développent pour beaucoup une démarche éthique de responsabilité sociale.
Fondé en 2005, le Centre européen d’enseignement et de recherche en éthique des Universités de Strasbourg (CEERE) s’est intéressé dès ses débuts à l’éthique d’entreprise et a mis en place un séminaire sur cette thématique nouvelle. Cette journée d’étude se situe dans le cycle des séminaires et rencontres organisés sur l’éthique du monde des affaires. Elle a pour ambition de confronter perspectives régionales, nationales et internationales à travers des exemples concrets de démarches éthiques de groupes français, de filiales françaises de groupes internationaux et de sociétés alsaciennes dans une région située au centre de l’Europe et carrefour d’influences.
Des acteurs d’entreprise viendront présenter leurs actions, leurs efforts, leurs doutes, leurs réussites, et tenter de définir ce que peut être une éthique d’entreprise dans le quotidien du marché : ils débattront avec le public sur les grandes thématiques de l’heure, droits de l’homme, alerte éthique, problèmes de corruption, travail des enfants… et sur la manière de bâtir collectivement, au travail, des déontologies métier et des comportements responsables qui satisfassent salariés, consommateurs, actionnaires et citoyens.

Voir la conférence

Conférence : La greffe du visage : du débat éthique à la réalité chirurgicale

Le

Le Professeur Bertrand LUDES, Doyen de la Faculté de Médecine de Strasbourg, Le Professeur Jean-Miche CLAVERT, Président de la Commission Médicale d’Etablissement (CME) des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.
Mme le Professeur Astrid WILCK,
Responsable du Pôle de Chirurgie Maxillo-faciale, Morphologie et Dermatologie.
Mme Le Professeur Marie-Jo THIEL,
Directrice du Centre Européen d’Enseignement et de Recherche en Ethique (CEERE).
M. Patrick GUILLOT, Directeur Général des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg vous invitent sous la haute présidence de Mme Fabienne KELLER,
Sénateur-Maire de Strasbourg
à la conférence « La greffe du visage :
du débat éthique à la réalité chirurgicale » prononcée par le Professeur Laurent LANTIERI Professeur de chirurgie plastique, CHU

Voir la conférence

Séminaire du CDBI : Prédictivité, tests génétiques et assurance

Du au

Le Comité Directeur pour la Bioéthique (CDBI) du Conseil de l'Europe organise
un Séminaire sur les tests génétiques et les assurances,
les 3 et 4 décembre 2007 à Strasbourg.
Les pratiques actuelles sont-elles techniquement pertinentes ?

Y a-t-il lieu de distinguer entre tests génétiques et autres tests prédictifs ?

Les pratiques actuelles sont-elles éthiquement/juridiquement fondées ?

Tests en accès libre et assurances

Y a-t-il un « droit individuel à l’assurance » ? Quel est le rôle joué par l’assurance dans une société dévéloppée ?

Une haute protection des personnes potentiellement à risque devient-elle une discrimination pour les personnes saines ?

Quel est le rôle social respectif de l’assurance commerciale et de la solidarité nationale ?

Une approche européenne est-elle pertinente dans un marché mondialisé ?

Voir la conférence

Seminar of CDBI on Predictivity, Genetic Tests and Insurance

Du au

The Steering Committee on Bioethics (CDBI) of the Council of Europe is organising a Seminar on “Predictivity, Genetic Tests and Insurance”, which will take place in Strasbourg on 3-4 December 2007

Voir la conférence

1er forum d'Ethique du Groupe hôspitalier Saint Vincent : Secret médical, secret partagé

Le

Voir la conférence

Journée d'études : Technologie et projet parental

Le

Journée d'études organisée par le CEERE (programme MISHA ; EPM) le jeudi 27 septembre 2007 à Strasbourg avec la participation des chercheurs de Lausanne (CH) sur le thème : Technologie et projet parental

Voir la conférence

Séminaire : Gamètes et projet parental

Le

Voir la conférence

Les Deuxièmes Journées Internationales d'Ethique : Donner, recevoir un organe , Droit, dû, devoir

Du au

Le Centre Européen d'Enseignement et de Recherche en Ethique (CEERE)
de Strasbourg et le Centre d'Etude, de Technique et d'Evaluation Législatives (CETEL) de Genève (Suisse) vous proposent Les Deuxièmes Journées Internationales d'Ethique
sur le thème :
"TRANSPLANTATIONS ET DONS D'ORGANES"

Voir la conférence

Les Premières Journées internationales d’éthique : Les rites autour du mourir

Du au

Les possibilités ouvertes par les biotechnologies,
les déplacements sociopolitiques, culturels et religieux
transformant les sociétés et les institutions, modifi ent en
profondeur la pratique médicale, et en particulier le mourir
et les rites qui l’entourent.
Ce colloque ne se contente pas ni de décrire le mourir
dans la perspective contemporaine ni de décrire les
rites avant, pendant et après la mort. Il s’agit de mettre
ces pratiques rituelles autour du mourir en lien avec les
enjeux éthiques de la médecine contemporaine et avec les
mutations en cours.

Voir la conférence

Regards croisés sur l'éthique : Les rites autour du Mourir

Le

Dans cette émission consacrée aux rites autour du mourir Anne Goudot reçoit Marie-Jo Thiel directrice du CEERE pour aborder la question des "possibilités ouvertes par les biotechnologies,
les déplacements sociopolitiques, culturels et religieux
transformant les sociétés et les institutions, qui modifient en
profondeur la pratique médicale, et en particulier le mourir
et les rites qui l’entourent..."
Thème abordé lors de la conférence qu'elle organise du 30 mars au 1er avril à Strasbourg et que vous pouvez retrouver sur canalc2 : Les Premières Journées internationales d’éthique : Les rites autour du mourir

Voir la conférence

La recherche publique face à ses responsabilités éthiques

Le

Qu’est-ce qui justifie une recherche plutôt qu'une autre ? Quel sens et quelle valeur donner à ce que l’on produit ? Quelles responsabilités assumer au plan international et notamment
vis-à-vis des pays émergents ? Quelle est la liberté d’action du chercheur ? À quels conflits d'intérêt est-il confronté ? La conduite de la recherche universitaire a-t-elle ses propres valeurs et règles ? Production, publication, exploitation : quelles limites ? De l’effet d'annonce à l’absence d’annonce…Toutes ces questions seront abordées au cours d'une journée où transparence et réflexions introspectives seront de mise.

Voir la conférence

Conférence du jardin des sciences : Médecine et éthique

Du au

Médecine et éthique.

Voir la conférence