Conflits liés à pluralité ethnique et religieuse

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) -
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Enseignement proposé en : en présence

Description du contenu de l'enseignement


Aborder la pluralité ethnique et religieuse, en partant de la France, mais avec des comparaisons européennes et avec l’Amérique du Nord. Comprendre les types de conflits, leur émergence, les imbrications entre facteurs religieux, culturels, politiques, économiques…
- Acquérir une connaissance de base des conflictualités liées à la pluralité ethnique et religieuses,.
- Acquérir les divers outils sociologiques d'analyse (selon les échelles, les types de tensions ou de conflits)

Compétences à acquérir


- Maîtriser les bases de la mise en œuvre de la laïcité dans les contextes professionnels ; idem concernant les collectivités locales
- Comprendre et analyser des situations conflictuelles
- Pouvoir évaluer une situation, se référer à la législation en vigueur, et, le cas échéant, suggérer des solutions de compromis.
 

Bibliographie, lectures recommandées

• Apports transversaux
***Lamine Anne-Sophie, 2014, « Stratégies, différenciations et compromis : vers une grammaire de la conflictualité à dimension religieuse », in Lamine A.-S. (dir.), Quand le religieux fait conflit. Désaccords, négociations ou arrangements, Presses Universitaires de Rennes, 213-234.°
***Simon Patrick, Tiberj Vincent, 2013, « Sécularisation ou regain religieux : la religiosité des immigrés et de leurs descendants », Documents de travail INED, 196, -37.°

1/ Introduction : le facteur ethnique et religieux en France
Birnbaum Pierre 2003 [1998], La France imaginée, Paris, Gallimard-Folio.
Lamine Anne-Sophie, 2010, « Les formes actuelles du retour du religieux », Regards sur l’actualité – La Documentation Française, 364, 21-32.°
**Willaime Jean-Paul, 1993, « La religion civile à la française et ses métamorphoses », Social Compass, 40(4), 571-580.°

2/ Des sociétés « ethniques » ?
***Barth Fredrik (dir.), 1998 [1969], Ethnic Groups and Boundaries. The Social Organization of Culture Difference, Prospect Heights, Ill. Waveland Press, « Les groupes ethniques et leurs frontières » traduit dans Poutignat et Streiff-Fenart, 203-249.
**Bastenier Albert, 1998, « L'incidence du facteur religieux dans la “conscience ethnique” des immigrés marocains en Belgique », Social Compass ,45(2), p. 195-218.°
**Bastenier Albert, 2004, Qu’est-ce qu’une société ethnique. Ethnicité et racisme dans les sociétés européennes d’immigration, Paris, PUF.
Göle Nilüfer, 2013, « La visibilité disruptive de l'Islam dans l'espace public européen: enjeux politiques, questions théoriques », Cahiers Sens public, 15(1), 165-184.°
**Juteau Danielle, 1999, « Les communalisations ethniques dans le système monde », L’ethnicité et ses fr ontières, Montréal, Presses de l’Uni. de Montréal, 151-176 (+ 32-37).°
**Lorcerie Françoise, 2003, L’école et le défi ethnique, Paris, INRP-ESF, « Le paradigme de l’ethnicité », 18-98, « L’école au pris­me du paradigme de l’ethnicité », 63-185 ; « La philosophie politique face aux tensions ethniques », 231-244 ; J. Streiff-Fénart, « Fron­tières et catégorisations ethniques. Fredrik Barth et le LP », 187-195.
**Lorcerie Françoise, Romhild-Benkaaba Katrine, Tietze Nikola, 2007, « Politisation autour de l'islam et légitimation des ordres politiques nationaux en Europe. Une comparaison France - Danemark - Allemagne », in F. Foret (dir.), L'espace public européen à l'épreu­ve du religieux, Bruxelles, Ed. Université de Bruxelles, 179-206.°
Poutignat Philippe, Streiff-Fenart Jocelyne, 1995, Théories de l’ethnicité, Paris, PUF.
*** Weber Max, Économie et société/2, Paris, Pocket-Agora, 1995 [1922], « Les relations communautaires ethniques », 124-144.°
*Winter Elke, 2004, Max Weber et les relations ethniques, Laval, Presses de l’université de Laval (« Les groupes ethniques », 57-89).

3/ Analyse de cas : la loi de 2004. Stratégie des acteurs, des organisations et de l’État
**Amiraux Valérie, 2013, « Le port de la burqa en Europe : comment la “religion” des uns est devenue l’affaire publique des autres, in Koussens D. & Roy O. (dir.), Quand la burqa passe à l’ouest : enjeux éthiques, politiques et juridiques, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 15-37.
**Delphy Christine, 2006, « Antisexisme ou antiracisme? Un faux dilemme », Nouvelles questions féministes, 25(1), 9-83.°
Foret François, 2003, « Des groupes d’intérêt pas comme les autres ? Eglises, intégration européenne et démocratie », Colloque : Les groupes d’intérêt au XXIème siècle. Renouveau, croissance et démocratie, IEP Paris (en ligne).
**Galembert Claire de, 2008, « Catholicisme et nation au miroir d’une cathédrale », in A. Capelle-Pogăcean, P. Michel, E. Pace (dir.), Religion(s) et identité(s) en Europe. L'épreuve du pluriel, Paris, Presses de Sciences Po, 255-279.°
**Galembert Claire de, 2009, « Cause du voile et lutte pour la parole musulmane légitime », Sociétés contemporaines, 2(74), 19-47
Lamine Anne-Sophie, 2006, « Les foulards et la République », Revue des Sciences Sociales, 35, 154-165.°
***Lorcerie Françoise, 2005 , « À l’assaut de l’agenda public. La politisation du voile islamique en 2003-2004 », in F. Lorcerie (dir.), La politisation du voile, en France, en Europe et dans le monde arabe, Paris, L’Harmattan, 11-36.°
Messner Francis, 2004, « État et religions en Europe », in Husser J.M. (dir.), Religions et modernité, CRDP Versailles, 185-198, http:// eduscol.education.fr/index.php?./D0126/religions_modernite_ actes.htm
***Peter Frank, 2006, « Rationalités du pouvoir et incorporation de l’islam: une comparaison anglo-française », Sociologie & sociétés, 38(1), p. 183-212.
**Portier Philippe, 2010, « “Modernités plurielles” ? Une approche longitudinale des modèles nationaux de régulation du croire dans les démocraties occidentales », in M. Milot, Ph. Portier et J.-P. Willaime (dir.), Pluralisme religieux et citoyenneté, Rennes, Presses Univ. de Rennes, p. 241-271.
Salvatore Armando, 2007, « Authority in Question. Secularity, republicanism and ‘Communautarism in the Euro-Islamic Public Sphere », Theory Culture and Society 24/2, 135-160.
Tietze Nikola, 2000, « La croix, le foulard et l’identité allemande », Critique internationale, 7, 79-100, www.ceri-sciencespo.com/ cerifr/publica/critique/criti.htm.

4/ « Communautarisme » ? - Napoléon et les jui fs – Mesures du rejet de l’autre - « Pluralité des anecdotes fait preuve »
*Bail, Christopher, 2012, « The fringe effect civil society organizations and the evolution of media discourse about Islam since the September 11th attacks », American Sociological Review, 77(6), 855-879.°
***Beaugé Julien et Hajjat Abdellali, 2014, « Élites françaises et construction du “problème musulman”. Le cas du Haut Conseil à l'intégration (1989-2012) », Sociologie, 5(1), 31-59.
Birnbaum Pierre, 2007, L'aigle et la Synagogue: Napoléon, les Juifs et l'État, Paris, Fayard.
Boulègue Jean, Ndiaye Pap et al., 2007, « Les “Noirs” de France, une invention utile? », Esprit, 6, 86 -98.°
Collins Randall, 2004. Interaction Ritual Chains. Princeton University Press.
***Dufoix Stéphane, 2016, « Nommer l’autre. L’émergence du terme communautarisme dans le débat français », Socio. La nouvelle revue des sciences sociales, 7, 163-186.
Fassin Didier et Fassin Éric (dir.), 2006, De la question sociale à la question raciale, Paris, La Découverte.
Hajjat Abdellali, Mohammed Marwan, 2013, Islamophobie: Comment les élites françaises fabriquent le « problème musulman », Paris, La Découverte.
(dir.) 2014, Sociologie, Numéro spécial « Sociologie de l’islamophobie », 5(1).
**Mayer Nonna, Michelat Guy, Tiberj Vincent, Vitale Tommaso, « Un refus croissant de “l'autre”. La lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie. Année 2013 ». Commission nationale consultative des droits de l'homme, 2014, p. 157-208.
Ndiaye Pap, 2008, La condition noire: essai sur une minorité française. Paris, Calmann-Lévy.

5/ Des conflits socialisants. Ajustements et compromis.
**Galembert (de) Claire, « La gestion publique de l’Islam en France et en A llemagne. Les modèles nationaux à l’épreuve », in Kastoryano Riva (dir), Les codes de la différence, Presses de Sciences Po, Paris, 2005, pp. 175-202.°
***Hirschman Albert O., 1995 [1994], « Des conflits sociaux comme piliers de la société démocratique de marché », Un certain penchant à l’autosubversion, Paris, Fayard.°
*Lamine A. S. (dir.). (2013). Quand le religieux fait conflit. Presses Univ. de Rennes, en particulier les chapitres de D. Bouzar, C. Donnet, R. Sarg, C. Vivarelli.
**Simmel Georg, 1999 [1908], « Le conflit » in Sociologie. Etudes sur les formes de la socialisation, Paris, PUF, p. 265-346.

6/ Approche pragmatiste des valeurs. Le cas du blasphème.
** Bidet Alexandra, 2008, « La genèse des valeurs : une affaire d’enquête », Tracés. [En ligne], 15.
*** Bidet Alexandra, Quéré Louis, Truc Gérôme, 2011, « Ce à quoi nous tenons. Dewey et la formation des valeurs », in Dewey J., 2011, La formation des valeurs, La découverte, Paris, 5-64.°
***Dewey John, 2010 [1927], Le public et ses problèmes, tr. J. Zask, Paris, Folio, Gallimard (en particulier « La recherche du public » et « La recherche de la grande communauté » et bien sûr l’in­troduction de J. Zask)
*Dewey John, 2011 [1944], « La formation des valeurs » (traduit par A. Bidet, L. Quéré, G. Truc), La découverte, Paris. « Quelques questions sur la valeur », 221-235.°
*Dewey John, 2008 [1939], « La théorie de la valuation », [En ligne], 15, 217-228 (ou ch. complet dans l’ouvrage)
Frega Roberto, 2015, « Les droits religieux sont-ils compatibles avec le pluralisme démocratique ? Une réponse pragmatiste aux limites de la raison publique », in Stavo-Debauge J., Gonzalez P., R. Frega (dir.), Quel âge post-séculier ? Religions, démocraties, sciences, Paris, Éd. EHESS
*** Zask Joë lle, 2010 [2003], « La politique comme expérimentation. Introduction », in Dewey John, Le public et ses problèmes, Paris, Folio, Gallimard (une introduction limpide).

[Sur le cas du blasphème, la bibliographie sera complétée ultérieurement]
 

Pré-requis obligatoires

Éléments de base de sociologie

Contact

Faculté des sciences sociales

22, rue René Descartes
67084 STRASBOURG CEDEX
0368856617

Formulaire de contact

Responsable

Marie Balas

Anne-Sophie Lamine


MASTER - Éthique