Spécialisation en Éthique animale

Année universitaire 2016-2017

Les personnes qui souhaitent suivre une "spécialisation animale" au sein du master "Ethique et Sociétés" sont invités à suivre préférentiellement des unités  d'enseignement à choix et spécifiques présentes au sein du programme de  master 1 (Tronc commun) et en Master 2 uniquement dans les 3 parcours suivants :

1) Ethique médicale et bioéthique 
2) Droits de l’homme : principes, normes et interprétations 
3) Ethique, économie et sociétés

Ces unités spécifiques sont centrées sur l'animal et son environnement sont disponibles comme suit :

Pour une spécialisation en éthique animale en Master I

♦ Attention, suite à de nombreuses difficultés rencontrées par des étudiants, il a été décidé de prioriser la spécialisation "Ethique animale" aux étudiants ayant obtenu une licence en Biologie ou en Droit.

♦ Les inscriptions au sein de chaque unité d’enseignement (UE) où le nombre d’étudiants est limité doit se faire d’abord en accord avec le responsable de la spécialisation Ethique animale (Cédric Sueur) puis avec l’accord du responsable de chaque UE.

♦ Veuillez vérifier le début des cours des UEs mutualisées avec la faculté des Sciences de la Vie et de la Santé. Ils commencent généralement dès le début du semestre.

Candidature et inscription

Débouchés

Les diplômés seront amenés à exercer leurs compétences dans des instituts de recherche fondamentale en Droit, en Sciences de la Vie ou en Sociologie mais également dans les collectivités territoriales ou européennes, les associations, les bureaux d'études ainsi que les fondations ou ONG concernées par la protection et le bien-être animal et de façon plus large la sauvegarde de la biodiversité. En particulier, les diplômés du parcours « Animal : Science, Droit et Ethique », pourront candidater à des postes dans des cabinets d’avocats spécialisés dans le droit de l’animal ou le droit de l’environnement, de postes au sein de la direction départementale de la protection des populations, des institutions ou associations de bien-être et de protection animale, des commissions spécialisées du parlement européen et du conseil européen en protection et bien-être animal, du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, de l’office national de la chasse et de la faune sauvage, des filières agro-alimentaires , de la filière équine ou bien encore du secteur RH ou R&D des industries agroalimentaires ou pharmaceutiques.

Cette formation s’adresse également aux chercheurs ou ingénieurs voulant acquérir des connaissances dans l’éthique et le droit de l’animal afin de devenir membres de comité d’éthique ou commissions à l’expérimentation animale, membres des bureaux d’expérimentation animale, membres de fondations et associations de protection animale, etc.