Maquettes et spécialisations

Organisation générale

Offre d'enseignement

statue abstraite L'offre d'enseignement s'appuie sur deux types d'Unités d'enseignements (UE) : des UE spécifiques (créées spécialement pour ce master) et des UE mutualisées (communes entre différents Masters de l'Université de Strasbourg).

Les trois premières unités d'enseignement au début du premier semestre de la première année sont des innovations : elles ont été créées spécifiquement en vue d'enseigner les bases de l'éthique.

Elles proposent de dispenser pour la première UE les fondements de l'éthique : il s'agit de l'UE Introduction à l'éthique philosophique (UE 1 du 1er semestre du Master 1); pour la seconde, il s'agit d'aborder les références en éthique dans une UE intitulée Introduction à l'éthique sectorielle (UE 2 du 1er semestre du Master 1); enfin pour la troisième, le master propose une UE de  Méthodologie de la réflexion éthique (UE 3 du 1er semestre du Master 1).

Pour favoriser les relations avec l'international, certains cours donnés en français, peuvent s'appuyer aussi sur des documents écrits et vidéo en ligne en anglais (Rubrique Ressources documentaires de ce site); d'autres cours seront donnés en anglais (voir le cursus bilingue FR-EN), avec, dans ce cas, des documents en ligne, écrits et vidéos en français. D'autres documents encore pourront être proposés en allemand voire en d'autres langues. Cette mise en place sera progressive.

La plupart des autres UE de ce master (sauf les stages) s'appuyent sur des enseignements cohabilités. Les étudiants du Master Ethique sont ainsi amenés à rejoindre des étudiants d'autres disciplines, également de niveau Master. Ceci signifie que les Etudiants du Master devront faire un effort certain pour les matières qui ne leur sont pas familières départ. En même temps, cet effort est le garant d'une interdisciplinarité vraie, réelle, unique en France à ce jour. 
Tous les étudiants, quel que soit leur champ disciplinaire d'origine, traversent ainsi les différents secteurs de l'éthique à partir des différentes UE qui leur sont proposées (voir tableau plus loin) : l'éthique dans le domaine de la santé, du droit, des droits de l'homme, des religions, de la sociologie, de la philosophie, de l'économie, de l'environnement, etc.

Organisation - Parcours-type

Le Master d'éthique a la forme d'un « Y » dont les deux branches se séparent après le Master 1 : le Master 1 est donc avant tout une formation commune assumant les fondements et les grandes lignes de l'éthique sectorielle. C'est en Master 1 que l'étudiant grâce aux différentes UE traverse les grands champs disciplinaires de l'éthique pour en comprendre les enjeux et la méthodologie.
Le Master 2 est une approche spécifique à la mention avec apprentissage à la recherche en éthique. La structure en "Y" récapitule cette structure d'ensemble dans sa généralité.

Ces 5 parcours ont été retenus dans la mesure où ils correspondent à des ressources déjà effectives dans l'Université de Strasbourg. D'autres parcours, voire des spécialités ou d'autres mentions ne sont cependant pas à écarter à l'avenir, intégrant plus largement notamment les sciences du travail, de l'entreprise, de la communication, du comportement et de l'environnement et de l'espace... dans leurs liens avec les champs de recherche déjà exploités par la présente maquette.
La grille commune d'enseignements, de séminaires et de stages est explicitée par les remarques qui suivent.

Validation à l'étranger et apprentissage des langues

L'étudiant qui valide des enseignements à l'étranger peut  faire valloir ses  crédits acquis au niveau du Master éthique. Ces enseignements validés hors de l'université d'origine peuvent représenter des cours, des séminaires, des stages, une université d'été... Cette validation à l'étranger représente une ouverture culturelle et pratique pour l'étudiant.
Des dispenses peuvent éventuellement être accordées individuellement selon les situations particulières des étudiants et des parcours déjà effectuées avant l'entrée en master. Ces dispenses concernent évidemment les étudiants étrangers venus en France pour leurs études, à condition que leur niveau de français soit bon, sans quoi, nous leur demanderons de suivre une des propositions de cours en "Français Langue Etrangère". Cela vaut en particulier pour les étudiants du cursus FR-EN : le premier semester avec une majorité de cours en anglais doit leur permettre d'améliorer leur français afin qu'ils puissent poursuivre ensuite avec des cours en français. L'éthique passe par la culture. Faire un Master Ethique en France implique aussi de plonger dans la culture française ! L'interculturel n'en sera que plus réel et plus fécond!

Ce séjour à l'étranger sera aussi une manière de valider les langues (UE 7 des semestres 1 et 2). Pour l'apprentissage des langues étrangères (obligatoire dans le cadre LMD), le master s'appuira sur toutes les structures de formation en langues disponibles, universitaires ou autres, l'évalutation étant faite par le port-folio européen.

Stages

Tous les étudiants du Master mention Ethique, quelle que soit leur formation d'origine, suivront deux stages :

  • Celui du S2 (Master 1 Semestre 2 : UE 6). Il vaut 3 ects et se situe de préférence sur un terrain pratique. Il est en lien avec le travail de recherche poursuivi : il approfondit l'assise pratique de celui-ci.
  • Celui du S4 (Master 2 Semestre 4 : UE1). Il vaut 9 ects et se déroulera dans un laboratoire de recherche, mais pourra néanmoins comporter des études sur le terrain. Il représente un apprentissage de la "recherche éthique".

La validation du stage en S2 (UE 6 - 3 ects - durée indicative du stage : 120 heures) repose sur la participation au stage, sa reprise théorique et le rapport de stage soutenu oralement. Les étudiants choisiront leur stage pratique en fonction de leur propre champ de recherche. Ils pourront, par exemple, opter pour la proposition organisée en milieu hospitalier par la faculté de médecine ; ou effectuer le stage dans des institutions spécialisées, en entreprises, en milieu scolaire, dans des associations..., en France ou à l'étranger, mais aussi dans les institutions européennes qui réservent des places spécifiques pour le Master mention éthique. L'étudiant optera pour des perspectives de stage qui vont dans le sens de son axe de recherche. La plupart de ces stages sont mutualisés.

Le stage en S4 (UE 1) s'enracine plus profondément dans la recherche éthique et sera en lien avec la recherche poursuivie dans le cadre du mémoire final du master. Il est effectué dans un laboratoire de recherche mais pourra comporter des études de terrain en lien avec le laboratoire. Il s'effectue sur un semestre et doit être repris et analysé en lien avec un directeur de recherche de façon à nourrir le travail de recherche soutenu à travers le mémoire final. La validation de l'ensemble, stage et mémoire, vaudra 30 ects (respectivement 9 et 21 ects). La durée indicative du stage sera de 180 heures.

Flexibilité et contrôle des connaissances

Si les UE représentent de grands champs disciplinaires obligatoires, chacune de ces UE comprend une ou plusieurs matières différentes comme autant de manières de décliner ces  perspectives disciplinaires. En général, une UE = une matière à valider au choix parmi plusieurs propositions de cours. L'étudiant peut ainsi choisir les cours qui lui conviennent le mieux en fonction du champ d'investissement de sa recherche et de ses propres disponibilités personnelles. Notez aussi que certains de ces cours seront disponibles online dans le cadre de la formation continue.

Pour le contrôle des connaissances : le choix du mode de validation revient à l'enseignant qui a la charge du cours ou du séminaire, en accord avec l'équipe pédagogique.