Santé des migrants : enjeux éthiques, politiques et de société

April 6, 2018
From 09:00 until 18:00
ASIEM - 6 Rue Albert de Lapparent - Paris

Inscription au colloque

Programme du colloque

Il n’existe aucune difficulté insurmontable dans une prise en charge honorable et digne des migrants

« Le Comité consultatif national d’éthique, en abordant la question de la santé des migrants, n’a pas souhaité prendre part dans la dimension politique de la question. En revanche, il fait le constat d’une situation complexe pour laquelle les solutions mises en œuvre par l’ensemble des acteurs publics ne sont pas à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui et de demain. Le CCNE estime, en l’état actuel des données, qu’il n’existe aucune difficulté insurmontable dans une prise en charge honorable et digne des migrants. Encore faudrait-il rendre crédible en la matière un discours de vérité d’abord, de confiance et d’encouragement ensuite, corollaire d’une meilleure adaptation des instruments publics. Le CCNE affirme clairement que, s’agissant des migrants, comme de toute personne en détresse, la santé, au sens de la définition que donne l’OMS, ne doit en aucun cas pouvoir être instrumentalisée, notamment en maintenant de mauvaises conditions sanitaires comme outil de refoulement. En choisissant de donner une priorité au respect de la dignité des personnes, le CCNE rappelle l’exigence éthique de la solidarité qui s’exprime dans la fraternité, notamment avec les personnes »

Avis n° 127 du Comité consultatif national d’éthique « Santé des migrantes et exigence éthique », 16 octobre 2017 (extrait).

Pourquoi des personnes, parce qu’elles sont migrantes, n’ont pas accès aux soins, ou alors doivent affronter de nombreux obstacles pour en bénéficier ? Questions soulevées en termes d’éthique, de responsabilité et de choix socio-politiques.

Ce colloque  se fixe quelques objectifs pragmatiques. Provoquer le débat public, sortir des cercles scientifiques et humanitaires convaincus, toucher les sphères politiques et publiques à propos des enjeux de l’accès aux soins des personnes migrantes en France. Distinguer le scientifique du politique (même si l’on peut penser qu’ils sont intrinsèquement liés). Mobiliser des intervenants de terrain et des décideurs. Faire intervenir des responsables en charge de ces enjeux humains et sociétaux afin qu’ils présentent une réflexion indispensable et présentent des recommandations et des perspectives d’action.