Doctorat

Le doctorat en Ethique a été introduit officiellement dans nos universités en septembre 2006, soit une année après l'ouverture du " Master Ethique : vie, normes et sociétés".
La recherche doctorale est une opportunité nouvelle pour nos universités : elle signifie relever le défi de l'originalité de la pensée, oser se lancer dans une réflexion novatrice, exprimer une recherche solide, scientifique, validée par des publications.

Devenir chercheur dans le domaine de l'Ethique connaît de nombreux défis :

  • la fécondité de l'interdisciplinarité : c'est une richesse singulière du CEERE que d'offrir dans la logique du Master, une vraie interdisciplinarité ;
  • l'ouverture sur l'international : Strasbourg est au carrefour de l'Europe et est inseré dans le réseau mondial.

Comment entre-t-on en doctorat en Ethique ?

L'entrée en Doctorat mention Ethique se fait normalement après l'obtention d'un Master Ethique (sauf dérogation exceptionnelle en lien avec une équivalence).

Deux situations sont possibles:

1. L'étudiant est titulaire d'un Master Ethique ou d'un DEA obtenu dans une université française.

Son inscription se fait en deux étapes:

  • La demande d'admission comporte un dossier retiré dans l'université de son choix à partir du mois de juillet jusqu'au mois d'octobre, l'avis du directeur de thèse et du responsable de l'unité de recherche, accompagné d'un projet de recherche d'une dizaine de pages avec une bibliographie, et enfin la charte du doctorat  signée du directeur de thèse et du directeur de l'équipe d'accueil.
  • L'inscription administrative est ensuite envoyée aux étudiants qui auront eu l'agréement du directeur de thèse, du directeur de l'école doctorale et du président de l'université.

    Attention
    : l'admission en thèse ne se fait que durant une seule période de l'année : en septembre-octobre. Il n'y a pas de seconde rentrée en janvier. Il convient donc de réfléchir à la demande d'admission et de trouver un directeur de thèse dès le printemps précédent cette demande

2. Les étudiants non titulaires d'un DEA ou d'un master recherche et/ou ayant effectué à l'étranger des études d'un niveau équivalent ou pouvant bénéficier de la Validation des Acquis de l'Expérience: c'est le Conseil de l'Ecole Doctorale qui examinera les admissions dérogatoires.

Dossier de demande d'admission dérogatoire à télécharger

Comment choisit son directeur de thèse et son école doctorale ?

Pour une thèse en éthique, l'étudiant est invité à prendre contact avec le/la responsable du CEERE. Il pourra ainsi évoquer avec lui/elle les linéaments de son projet, le directeur potentiel de son travail de recherche, les questions administratives et pédagogiques...
Il prendra ensuite contact avec un enseignant habilité à diriger des recherches (Professeur ou MCF habilité) et déterminera avec lui son projet.
Choisir un directeur de thèse, c'est aussi choisir le GROUPE DE RECHERCHE auquel celui-ci appartient et, partant, son ECOLE DOCTORALE. Et c'est cette école doctorale qui sera déterminante pour son admission. Cela ne signifie cependant pas que le doctorant soit limité aux activités de cette école doctorale : il choisira toujours les activités les plus en rapport avec sa thématique de recherche et pourra donc éventuellement aussi les puiser dans les ressources des autres écoles doctorales, dans les activités propres du CEERE et ailleurs (en lien avec son directeur). Chaque année, un doctorant devra ainsi valider un certain nombre d'activités au choix (participation à des journées d'études, des conférences, des colloques, préparation d'une manifestation scientifique, publication d'un article, intervention orale...) qui lui vaudront des crédits.
Normalement une thèse est prévue pour durer trois ans, c'est-à-dire six semestres. Une dérogation de deux années supplémentaires est possible.
Le Doctorat est ainsi validé par l'obtention de 180 crédits spécifiques supplémentaires, et correspond au final (avec les acquis des années antérieuresà à 480 crédits ECTS.

La recherche est une mission essentielle des universités. Elle s'organise à partir d'équipes de recherche qui correspondent à des groupes de disciplines. Certaines de ces équipes sont particulièrement sensibles aux questions éthiques. Elles ne sont cependant pas exclusives. Et les différentes écoles doctorales sont susceptibles d'apporter des informations à leur sujet. Chaque université comporte ses propres pages Internet à cet égard.

Soutiens aux doctorants

Des bourses sont sont possibles, voir au niveau de l'Université : liste (non exhaustive) des financements de thèse, cliquez. 
Certains pays soutiennent aussi de manière particulière des cotutelles de thèse : SUISSE

Contacts Formation doctorale

L'inscription en doctorat s'effectue à l'adresse suivante :

Direction de la Recherche - Collège doctoral - Pôle Scolarité
Collège doctoral européen - 1er étage (Bureaux 133 et 134)
46 boulevard de la Victoire - 67000 Strasbourg
Tél : 03 68 85 13 81 /82 ou 03 68 85 13 94/95
 
Joëlle Hubé
Responsable du Collège doctoral - Université de Strasbourg
Courriel : Joelle.hube@unistra.fr
 
Ali Amir
Correspondant  Ecoles doctorales : « Droit, science politique et histoire » - « Sciences humaine et sociale - Perspectives européennes ».
Courriel : aamir@unistra.fr
 
Fayza Fallah
Correspondante Ecoles doctorales : «  Augustin Cournot » - «  Physique, Chimie-physique » - « Sciences de la Terre et Environnement ».
Courriel : f.fallah@unistra.fr
 
Isabelle Lapierre
Correspondante Ecoles doctorales : « Sciences chimiques » - « Humanités » - « Mathématiques, sciences de l’ingénieur et de l’information ».
Courriel : isabelle.lapierre@unistra.fr
 
Géraldine Schverer
Correspondante Ecoles doctorales : « Sciences de la vie et de la santé » - « Théologie, Sciences religieuses ».
Courriel : geraldine.schverer@unistra.fr
 
Virginie Herbasch
Correspondant Pôle international - toutes questions relatives aux cotutelles et à l'international
Courriel : herbasch@unistra.fr

Les écoles doctorales

La promotion active des cotutelles internationales de thèse et la participation au Collège doctoral européen de l'Université de Strasbourg contribue à l'ouverture européenne et internationale des Ecoles Doctorales.

Et le diplôme final?

Portera-t-il la dénomination de l'école doctorale en question? Non, le doctorat délivré est un DOCTORAT EN ETHIQUE.