Colloque de théologie pratique

Du 4 avril 2019 au 5 avril 2019
Palais Universitaire – Salle Pasteur - Strasbourg

Colloque organisé par le groupe de recherche de l’IPR – EA 4377

Violence dans l’Église, violence par l’Église, violence sous les yeux de l’Église : quelles perspectives, en particulier pour l’Europe et l’Afrique francophone ?

Argumentaire : La question de la violence et de l’Église sera plus particulièrement explorée sous un double regard africain et européen. En effet, les violences raciales qui ont dévasté le Rwanda il y a vingt-cinq ans ont surpris le monde entier par l’irrationalité de la violence. Une violence qui s’est déclarée au sein de deux groupes tribaux apparentés depuis plusieurs siècles même si les divisions avaient commencé à s’accentuer depuis un siècle. Une violence qui s’est déclarée au sein d’une population très majoritairement chrétienne souvent citée en exemple d’une évangélisation réussie. Une violence devant laquelle non seulement l’Église s’est trouvée désarmée mais devant laquelle elle a également une part de responsabilité, notamment pour n’avoir pas pris conscience des conséquences de l’absence d’une parole suffisamment claire et précise pour dénoncer des actes concrets. Mais cette violence apparemment propre au Rwanda se manifeste ailleurs sous d’autres formes, en particulier dans l’usage du pouvoir religieux pour couvrir la violence exercée par des prêtres ou des religieux sur des mineurs ou des femmes, à l’image des actes de pédophilie dénoncés en Occident mais couverts par les autorités ecclésiastiques durant plusieurs décennies. C’est donc plus globalement la question du témoignage rendu par l’Église sur l’Amour du prochain qui est en jeu quand, au sein de l’Église, des actes sont commis qui viennent offenser la dignité humaine et conduire à un enchaînement de mort. Comment l’Église peut-elle non seulement répondre aux défis posés par des actes déviants au sein de ses communautés et contribuer simultanément à guérir les individus et les communautés blessés par la violence, en particulier sexuelle.

Inscriptions

L’inscription au colloque est obligatoire.

Date limite d’inscription : le 04 avril 2019.

Les frais d’inscription au colloque s’élèvent à 30 euros pour les deux journées et à 15 euros pour une journée. Le règlement se fait par chèque bancaire.

Le chèque est à établir à l’ordre de : « Monsieur l’Agent Comptable de l’Université de Strasbourg ».

Pour les étudiant.e.s inscrit.e.s à l’Université de Strasbourg, la participation au colloque est gratuite et l’inscription obligatoire.

Talon d’inscription à remplir et à envoyer à Christine Aulenbacher