Séance 4 séminaire "Corps et Prothèse"

Du 14 décembre 2017 au 15 décembre 2017
Salle Ourisson, Institut Le Bel, Université de Strasbourg

L’équipe d’organisation des séminaires interdisciplinaires « Corps et prothèses : vécus, usages, contextes »

a le plaisir de vous convier à la

Séance 4 : « Les prothèses, quels besoins, quelles réponses, quels accès?"

qui se déroulera les 14 et 15 décembre 2017

en salle Ourisson, Institut Lebel (Université de Strasbourg)

 

Résumé

L'objectif de cette quatrième séance sera de mettre en avant les principaux aspects, fonctionnements et problématiques entourant la réponse institutionnelle aux besoins matériels des personnes porteuses d'un handicap tel que l'amputation, et nécessitant des dispositifs matériels et aménagements locaux pour permettre leur réadaptation fonctionnelle et leur réinsertion sociale. 

L'accès aux soins et aux matériels de réadaptation fonctionnelle est une question fondamentale pour les personnes porteuses d'un handicap fonctionnel, car il est le garant de leur retour à l'autonomie fonctionnelle et la condition de leurs possibilités de réinsertion dans la sphère sociale et professionnelle. Mais la réponse institutionnelle à des besoins individuels souvent variés est-elle toujours adaptée aux situations de chacun ? La politique de prise en charge des dispositifs prothétiques permet actuellement de garantir à chaque amputé d'accéder à une prothèse adaptée à sa situation. Pourtant, cette politique de la « prothèse pour tous » connait certaines limites et remises en question que nous chercherons à comprendre et questionner au cours de ce séminaire : taux d'abandon inquiétant de la prothèse au bout de quelques années, non-remboursement des revêtements esthétiques ou des dispositifs d'accès aux loisirs, décalage important entre la mise sur le marché de dispositifs innovants et leur inscription à la LPPR, prise en charge limitée des frais annexes d'aménagement à domicile, au travail, ou du véhicule, etc. Comment les institutions médicales et politiques, collectives et globales, peuvent-elles réussir à prendre en compte la grande complexité des situations et besoins individuels ? Dans quelle mesure, et avec quels moyens peuvent-elles y apporter une réponse adaptée ? Cette navigation entre les dimensions éthiques et politiques des systèmes de prise en charge des dispositifs et matériels destinés aux personnes appareillées sera donc au cœur des réflexions et interventions de cette séance du séminaire « corps et prothèses : usages, vécus, contextes ».

Le séminaire se déroulera sur trois demi-journées. La première partie sera consacrée aux questions générales et politiques d'accessibilité aux soins et matériels de santé. Nous nous y familiariserons avec les grandes lois et règles en la matière, ainsi que les problématiques globales auxquelles l'institution doit faire face pour maintenir un équilibre juste entre les besoins des patients et les moyens des soignants. La deuxième partie questionnera plus spécifiquement la question du champ militaire, en raison de son positionnement tout particulier dans la recherche, la prise en charge et sa participation historique au renouvellement et à l'amélioration des dispositifs de réadaptation fonctionnelle. Enfin, la dernière partie permettra sous forme de table-ronde d'échanger sur les problématiques plus « locales » de la prise en charge des soins et matériels, des besoins plus spécifiques des patients, et des possibilités de réponses qui leur sont apportées par les institutions.